Georg und Gustav Attitude

Juste parce que dans le Groupe Tokio Hotel il n'y a pas que Bill et Tom ...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [one-shot]Coup de foudre

Aller en bas 
AuteurMessage
MeLancoLie-NoIrE
Nouveaux
avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 26
Localisation : Au pays des bisounours!!!
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: [one-shot]Coup de foudre   Mer 26 Déc - 12:40

J'ai lu la plus part de vos OS ou fiction du forum et vu que vous avez du talent, je voudrais votre avis! C'est mon premier one shot.



La musique résonnait dans mes oreilles et mon cœur cognait au rythme de la batterie de Gustav. J’étais là, à leur concert. Je ne les verrais jamais mais je serais allé à un de leur show. Mes lunettes de soleil toujours vissé sur mon nez, ma main tenant le bras de Lou, ma meilleure amie, c’était le paradis. Viens alors la chanson Schrei, Bill doit comme à son habitude cherchée une fille pour la faire monté sur scène. L’heureuse élu pour ce soir fut Lou. Elle me dit de ne pas m’inquiéter, qu’elle revient après et part rejoindre son ténébreux chanteur. La chanson passe, le concert aussi.


La salle se vide et j’y reste. Lou n’est pas revenu et d’après ce que j’ai entendu de la bouche des fans, elle a gagné un pass VIP. Et moi je dois l’attendre car impossible de rentrer sans elle. Je ne sais pas combien de temps j’ai attendu mais d’un coup elle est revenu, m’a tiré par le bras et m’a dit qu’on allait dans les coulisses. Arrivé là-bas elle me fait m’asseoir et m’annonce que les Tokio Hotel arrivent. Sa main sur mon bras se resserre, je pense qu’ils sont arrivés. Là, j’entend quelqu’un dire en allemand :

« Vous pourriez retirer vos maudites lunettes qu’on voit vos yeux. »

Puis j’entends Lou crié « non » et une main m’enlève mes lunettes. Le silence se fait, ils doivent être gêné. C’est alors que je sors mon éternel monologue :

« Mes maudites lunettes sont là pour éviter votre réaction. Je n’aime pas qu’on s’apitoie sur mon sort. Pauvre fille, aveugle et pourtant si jeune. A chaque fois que quelqu’un voit mes yeux, la même réaction, le silence et la gêne. J’en ai marre. »

Je viens de finir et m’effondre sur le sofa derrière moi. Je sens des gens qui bouge puis un parfum très fort et enfin une main se poser sur mon genou. Je pose ma main dessus mais l’inconnu retire la sienne. Lou explique alors :

« Faut pas que vous ayez peur, elle vous touche pour vous reconnaître. Après avec l’habitude, comme avec moi, elle le sait avec l’odeur. »

La main de l’inconnu se repose sur mon genou et je la prends. Mes mains remontent sur le bras puis le visage, les joues, les oreilles et les cheveux.

« Tom »

Il porte un parfum très fort, facile à reconnaître. Le même manège se produit avec le groupe entier. Puis l’un d’eux pose une question :

« Tu es aveugle depuis toujours ? »

Tom, encore lui ; sa voix est un peu plus grave que celle de Bill mais plus aigue que celle de Georg et Gustav. J’inspire un bon coup et commence :

« Non, j’ai connu la joie de voir le soleil et toutes les couleurs.

Comment ça se fait ?

Pour mes 14ans, je suis sortie voir des amies. Vers minuit, j’ai appelé mon frère pour qu’il me cherche, mes parents étant absent. Ce que je ne savais pas c’est qu’il était ivre. Sur l’autoroute qui nous ramené chez nous un camion s’était renversé ; Luke, mon frère l’a vu à la dernière minute et l’a percuté. Il était tard, personne pour appeler les secours, mon frère est mort sur le coup, le chauffeur du poids lourd aussi. Je l’ai su après mais le camion transportait des matières dangereuses et mes yeux ont été en contact avec leur vapeur. Je me suis réveillé deux jours plus tard aveugle et sans parents car ils m’avaient abandonné, je me suis donc installé chez Lou. Ça fait maintenant quatre ans que je voie que du noir.

Ah ! »

Le silence se réinstalle vite brisé par Lou. La soirée se passe bien et est assez arrosé car les TH fêtent la fin de leur première tournée française. Je ne suis pas très nette mais pas ivre, j’apprends que Gustav, Lou et Bill sont saoul et que Georg s’est endormis dans la pièce. Tom, le plus sobre, propose de nous héberger à l’hôtel. Manque de peau, un groupe de touriste chinois a envahi leur hôtel, plus de place. Lou va donc dormir chez Bill et moi chez Tom.


Je suis dans la salle de bain, mon sac à dos à mes pieds, j’en sort ma nuisette en soie et l’enfile. Je garde mes lunettes sur les yeux, m’asperge le visage d’eau et rentre dans la chambre ; je me dirige comme je peux, en rasant les murs. Je trouve enfin le lit où je sens que Tom est déjà étalé. Je m’allonge à côté de lui. Sa main, soudainement, se pose sur mes lunettes et me les retira ; je voulus protester mais je sentis sa bouche contre la mienne. Il me mordilla les lèvres et sous le coup de la surprise j’ouvris la bouche, sa langue rencontra vite la mienne ; elles se cherchèrent, se trouvèrent et commencèrent un balai endiablé. Sa bouche se décolla de mes lèvres et se posa sur mes paupières comme pour me dire de ne pas m’inquiéter. Il m’embrassa les tempes, la mâchoire, me mordilla le lobe de l’oreille puis déposa sa langue sur mon cou et commença à y déposer de petit baiser. Avec sa bouche il enleva l’un des bretelles de ma nuisette puis l’autre pour enfin me la retirer. Il repris ses baisers sur mon corps dénudé ; il me laissa un instant nu sur le lit pour j’imagine ôter lui aussi ses vêtements. Sa bouche se reposa sur ma poitrine et je poussa un gémissement de plaisir l’encourageant à continuer. Mes mains vagabondaient sur son corps que j’apprenais à connaître et à imaginer. Mais bien vite ma langue remplaça mes mains. Un court moment il me laissa haletante sur le lit avide de son corps sur le mien. J’entendis un vague bruit de plastique froissé puis plus rien. Une vive douleur se fit sentir dans mon bas ventre et je me crispai. Il du le sentir car il me susurra à l’oreille : « Ça va aller, je vais faire doucement. » ; étrangement malgré les rumeurs courant sur lui, je lui avais donné toute ma confiance. Très vite la douleur fut remplacée par le plaisir…

Ce soir là fut ma première fois. Après avoir atteint l’orgasme ensemble nous nous sommes embrassé longuement puis je me suis endormi dans ces bras, nos deux corps nu l’un contre l’autre.

Le lendemain, Tom se réveilla seul dans le lit où les deux jeunes gens avaient succombé au plaisir. Sur l’oreiller de gauche un mot était posé :

« Mon cher Tom

Cette nuit était magnifique ; je ne sais pas si tu l’as fait par pitié ou juste parce que tu étais ivre mais moi, je n’ai jamais autant pris de plaisir qu’avec toi. Je suis partie car tu es une star qui aime les one night, moi je suis une simple fille et aveugle de surcroît.

J’ai appris une chose grâce à toi, le coup de foudre existe.

Je t’aime

Angel »

Les derniers mots de la lettre devinrent vite illisibles car les larmes du guitariste les noyèrent. Tom venait d’apprendre une dure leçon ; l’amour fait mal, même très mal.


Voilà, voilà. J'attend votre avis! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angenoir6902.skyblog.com
Malabar`Bouille
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 484
Age : 26
Localisation : Bretagne (Pense à TH)
Humeur : La tête dans les étoiles !!
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: [one-shot]Coup de foudre   Lun 31 Déc - 2:31

Putain c'est magnifique
J'en pleure
Pouah j'suis trop émotive moi ..
Franchement je surkeef
Refais un OS quand tu veux x)

J'aiiiime =')

_________________
Tokio Hotel
J'aime .



06.07.07 x 17.10.07 x 09.03.08
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://g-g-attitude.nice-forums.net
tokiohotel54800
P'tit(e) Fan
avatar

Féminin Nombre de messages : 69
Age : 24
Localisation : dans le 54
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: [one-shot]Coup de foudre   Lun 31 Déc - 2:32

ces beau sa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokio-killer-love.forumpro.fr/
Carambar
Fanatique
avatar

Féminin Nombre de messages : 117
Age : 26
Humeur : Stressée comme jamais =X
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: [one-shot]Coup de foudre   Lun 31 Déc - 2:39

gloup's =$...

magnifique, bravo =')

merci <3.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liebe-th<3
Nouveaux
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 26
Humeur : Ca depents xD
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: [one-shot]Coup de foudre   Lun 31 Déc - 2:55

Magnifique,

je ne suis pas fic ni OS, mais là Bravo ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
We-Believ3-x
Nouveaux
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 25
Localisation : Déja à Paris devant la Scène.
Date d'inscription : 09/02/2008

MessageSujet: Re: [one-shot]Coup de foudre   Dim 10 Fév - 12:35

C'est tès bien écrit.
J'aime ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ImaGine-FictioN-Th.skyblog.com
Pom'z
Nouveaux
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 28
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: [one-shot]Coup de foudre   Jeu 6 Mar - 20:51

Suuper beau!! Bravo!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MeLancoLie-NoIrE
Nouveaux
avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 26
Localisation : Au pays des bisounours!!!
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: [one-shot]Coup de foudre   Dim 23 Mar - 21:02

Yeah, je vois que vous aimez ma première ouevre alors je vous met mon 2éme OS: le mystéres de la chambre 483.(yaoi powa)



Dans une salle de concert d’un très célèbre hotel parisien, un jeune homme est allongé sur la scène, les pieds dans le vide. Vêtu d’un jean très large, d’un tee shirt du même style, ses dreads locks détaché éparpiller autour de lui, une casquette à ses côtés. Il écoute son I-Pod et pleure en pensant à LUI.

Depuis qu’il est là, il se repasse cette scène en boucle : il marche en direction du van, une fan s’accroche à lui, il voit David pas loin et repense à leur conversation d’hier. Il prend donc la fan dans ses bras, celle-ci l’embrasse soudainement, il ne réagit pas et David sourit à cette image.

Une chanson vient juste de finir et une autre commence. C’est sûrement celle qu’Il écoute en ce moment :

musique

My tears run down like razorblades
Mes larmes coulent comme des lames de rasoirs

And no, I'm not the one to blame
Et non, je ne suis pas le seul à blâmer

It's you ' or is it me?
Est-ce toi ou bien moi?

And all the words we never say
Et tous ces mots que nous ne disons jamais

Come out and now we're all ashamed
Sortent et maintenant nous avons honte

And there's no sense in playing games
Et il n’y a aucun sens à jouer ces jeux

When you've done all you can do
Quand tu as ais tout ce que tu pouvais faire


But now it's over, it's over, why is it over?
Mais maintenant, c’est fini, c’est fini, pourquoi est-ce fini?

We had the chance to make it
Nous avons la chance de le faire

Now it's over, it's over; it can't be over
Maintenant c’est fini, c’est fini, ça ne peux pas être fini

I wish that I could take it back
Je souhaite pouvoir le faire revenir

But it's over
Mais c’est fini


L’élèctrochoc, il se lève et court pour LE rejoindre. Arrivé dans le hall, il appelle l’ascenseur mais celui-ci lui parait trop lent alors il gravie les escaliers deux par deux. Essoufflé il s’arrête au 4éme étages devant la chambre 483.

Il esquisse un sourire et se projette lors d’un été 2006, dans un bungalow espagnole où lui, Georg, Gustav et LUI sont assied autour d’une table, une bouteille de tequila vide dessus. Les jumeaux venaient d’échanger un simple beco pour un gage pourri de Gus mais ils avaient enfin les yeux. Ce jour-là d’août 2006 dans un bungalow trop chaud, un soir étoilé Tom savait : il aimait Bill. Ce dernier venait d’avoir la même révélation.


Mais revenons au présent, il toque trois petits coups et attend ce qui ne vient pas. Il soupire, se retourne et commence à partir quand cliquetis de porte se fait entendre. Il se retourne et LE voit. Simplement vêtu d’un caleçon et d’un te shirt qui appartiennent au dreadeux, une vieille paire de chaussette blanche au pied. Le visage pâle où on voit encore le chemin que les larmes ont pris. Le brun murmure un simple « Tom ». Et ce dernier se jette sur son frère, son amoureux, appeler ça comme vous voulez. Il pose doucement ses mains sur la nuque du brun et ses lèvres sur les siennes. L’autre surprit ne réagit pas tout de suite mais peu de temps après il pose ses mains sur les joues de Tom et entrouvre les lèvres pour entamer un baiser doux comme une aile de paillon, doux comme les bonbons, doux comme un baiser de son amoureux. Le dreadeux met fin au baiser après ce qui leur parait une éternité puis il soulève son frère comme une princesse et rentre dans la chambre 483, referme la porte d’un coup de pied et dépose Bill sur le lit.


Ils plongent leur regardes chocolat l’un dans l’autre et restent comme ça un long moment. Puis Tom enlève les chaussettes de son frère et se met à quatre pattes dessus. Son visage arrive à la hauteur de l’autre, il échange un baiser langoureux, leurs mains promènent sur le corps de l’autre. Le blond soulève le haut de son partenaire et dépose de simples baisers sur le torse nu du brun, remontant de plus en plus haut. Puis il enlève complètement le tee shirt et enlève au passage le siens. Leur torse nu collé l’un à l’autre, ils s’embrassent encor, enlevant leur dernier vêtement. Nu l’un contre l’autre, ils se regardent comme pour avoir l’accord de l’autre. Le blond embrasse alors le torse de son frère descendant cette fois-ci de plus en plus bas. Arrivé à la hauteur de l’aine du brun, il lèche le contour de l’étoile tatoué dessus, faisant exprès de coller son piercing froid contre la peau bouillante de son frère pour le faire frissonner. Il relève ses yeux, les plonge dans ceux rempli d’excitation de son partenaire puis descend encore plus bas, faisant passé sa langue sur chaque partie du corps du brun. Cela leur parait des heures, des jours alors que ça n’a duré que peu de temps. Après avoir parcouru le corps de son frère, Tom s’allonge à coté de son amant et pose sa t^te sur le torse de ce dernier, essoufflé.


La nuit fut longue et chaude pour nos deux tourtereaux. Ils ont atteint le septième ciel ensemble plusieurs fois dans la soirée. Ils se sont aimé et se le sont montré. Il ne s’était passé que quelques heures depuis leur dispute du matin mais pour un amoureux une minute loin de l’être chère paraissent des jours, des heures paraissent des semaines, des jours des mois et ainsi de suite. L’amour est magique mais on se sent si seul quand IL n’est pas là, quand sa peau n’est pas contre la votre, que ses paroles ne sont pas rien que pour vous, que ses regards ne se posent pas toujours sur vous.


Le soleil est levé depuis plusieurs heures quand l’un des deux amants de la nuit se lève. Il enfile son caleçon et regarde par la fenêtre la magnifique ville de Paris déjà bien éveillé au contraire de lui.

Dans le lit, le brun sentit soudain un grand vide. Il clique des yeux et se retourne pour voir son frère en pleine contemplation du paysage. Il s’enroule dans le drap et rejoins son amoureux. Il pose ses mains sur les hanches du blond qui sursaute puis vient logé sa tête dans le cou du brun : « Ça va poussin ». Le blond esquisse un sourire et se retourne. Il découvre un Bill enroulé dans un drap blanc, de petits yeux pas encore réveillé et soudain il se dit qu’il l’aime encore plus qu’avant. Il pose ses mains sur les épaules du brun et s’avance pour échanger un long et langoureux baiser. Puis il murmure un « je t’aime » à l’oreille de son amoureux qui le regarde les yeux brillant. C’est si rare venant de la part du blond. Quelques larmes s’échappent de ses yeux chocolat mais elles sont bien vite capturées par les lèvres de son amant.


De l’autre côté de la rue, dans l’immeuble d’en face, un homme vêtu de noir souriait. Il descendit en bas sur le trottoir, son appareil photo à la main, des dollars à la place des yeux. Il venait d’avoir le scoop de l’année.





Arf, je l'aime moins celui la; je prefere le 1ere mais bon je vous le met quand même. J'ai déjà l'idée d'un 3éme OS mais vous risqué de me tuer si le vous lisiez (Gustav y meurt).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angenoir6902.skyblog.com
@tch0um
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 109
Localisation : ... dans les bras d'un Ange ...
Humeur : ... lunatique ...
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: [one-shot]Coup de foudre   Dim 27 Avr - 23:45

trop bien !!! j'aime beaucoup même si j'ai une préférence pour le premier le deuxième est pas mal non plus ...

_________________
... Du hast mal mich gesagt ...
... When nichts merh geht ...
... Werd'ich ein Engel sein ...
... Für dich allein ...

Tokio Hotel
... Escape to the star ...
... Feeling so free ...
... Just you and me ...

Cinema Bizarre



http://plume-noire.keuf.net => parce que mon art c'est ça ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plume-noire.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [one-shot]Coup de foudre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[one-shot]Coup de foudre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chanon à thème: le coup de foudre
» Test psychiatrique
» Fender precision blacktop
» Martin 0-17 1936
» Higelin " coup de foudre "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Georg und Gustav Attitude :: Tokio Hotel, le groupe :: Fan Fictions-
Sauter vers: